Il n’y a rien de plus banal qu’un téton, puisque, spoil: nous en possédons toustes. Pourtant dans nos sociétés genrées un simple téton n’obtiendra pas le même traitement s’il est situé sur un torse plat ou bien à l’extrémité d’un sein. Mon explication sera binaire puisque le point de vue de cette société l’est. Les hommes peuvent se dandiner tranquillou torse poil. Les femmes peuvent porter des maxi décolleté (laissant voir une partie du corps qui n’est pas identique à nos confrères), mais le téton, lui non, il ne peut être vu. Pourquoi? Parce qu’il représente le «mystères de l’érotisme féminin», du moins depuis un regard hétéro normatif. Ce qui n’est pas dévoilé, sera désiré. Et s’il est dévoilé, comme le serait un simple téton qui pointe sous le t-shirt dû au froid, messieurs ne peuvent s’empêcher d’associer seins en érection et désir sexuel. De nombreuses femmes se voient contraintes de porter un soutiens gorge uniquement pour camoufler ce téton. Mais ce n’est pas à nous de nous cachez, messieurs c’est votre regard qui doit changer! Tous les tétons possèdent des centaines de terminaisons nerveuses, donc oui, il peut s’agir d’un zone érogène ( à savoir: nous n’y sommes pas toustes sensibles et c’est ok). Mais s’il vous plaît les garçons, répéter après moi: 

un téton n’a rien de sexuel. 


Un tétons visible, n’est pas dévoiler pour vous plaire. Une femme qui allaite son enfant, ça n’a rien de sexuel. Laissez nos tétons tranquille, merci.
Le téton est aujourd’hui devenu un symbole militant, une arme politique, et une façon de nous réapproprier nos corps.